Articles

Musiques

paris musique

– Place à la musique

Après les évènements  tragiques survenus  ce vendredi 13 novembre et les 3 jours de deuil national, la musique reprend ses droits . Après le test des Plugins de Slate digital, aujourd’hui je teste les  MJUC et le SDRR de KLANGHELM. Voici un petit extrait .   Je vais écrire prochainement un article sur KLANGHELM.


slate

– Mastering avant et après

Je teste actuellement  les plugins de “Slate Digital”. Voici le résultat d’un titre que j’ai masterisé avec les outils d’ableton live, et avec les outils de Slate Digital. Avant masterisé avec live   Après masterisé avec slate digital   N’hésitez pas à mettre un commentaire ci dessous.


85 db

– Mixage à 85 db max.

Petite astuce du jour, pour optimiser votre mixage. Une fois que vous estimez le mixage d’un titre terminé, je vous conseille de monter le volume sonore à 85 db afin de vérifier si vous entendez les arrangements de façon homogène. Car si comme moi vous préférez ne pas mettre le son trop fort pendant que vous composez votre musique, il se peut que vous ne perceviez pas les sons de la même manière une fois le volume augmenté. Il est tout à fait possible que les basses ou d’autres sons soient plus ou moins présents,  et il vous faudra alors ajuster le volume afin de valider le mixage. Si votre projet sonne comme vous le souhaitez à 85 db, il devrait en être de même sur les autres supports. Vous pouvez vous aider de l’application sonomètre disponible gratuitement sur la plupart des smartphones.


mastering

– Mastering …faites le bon choix

Après avoir passé une première semaine avec un professionnel du mastering , je viens de comprendre pourquoi le sujet du mastering est aussi complexe et fait autant débat sur le net . Le mastering est avant tout une histoire de savoir-faire et de sensibilité, mais également de culture musicale et c’est la une des particularités qui est assez méconnue. J’ai souvent entendu dire qu’il fallait mieux faire masteriser par une personne “extérieure”. Mais la réalité est que la personne que vous choisissez ne va pas percevoir le titre de la même manière que vous, et surtout en fonction de votre style de musique le mastering et le choix des instruments sera diffèrent. A titre d’exemple pour des styles nécessitants des prises micros le nettoyage des fréquences est important, alors que pour l’électro si vous utilsez les samples du marché le nettoyage est souvent déjà fait. Si vous composez de la house ou de la techno, privilégiez une personne du même univers musical, car elle saura retranscrire au plus juste vos attentes, un autre exemple le travail sur les effets n’est pas le même. Maintenant si vous choisissez de travailler avec une personne n’ayant pas la même affinité musicale, choisissez de faire le travail ensemble pour ne pas avoir a le refaire plusieurs fois. Un expert peut passer plusieurs jours à écouter un style de musique qui ne lui est pas familier pour s’en imprégner et coller au plus juste. Je pense qu’au vu des connaissances actuelles, et du matériel à notre disposition nous pouvons sans problème obtenir un résultat significatif. N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires ci- dessous.


80

– Composer de la house ou de la techno en appliquant la loi de Pareto et Parkinson

Aujourd’hui deux astuces pour composer efficacement et rapidement qui sont méconnues de la plupart des compositeurs. LOI DE PARETO : Aussi appeler principe 80/20 est un phénomène empirique constaté dans certains domaines : environ 80 % des effets sont le produit de 20% des causes. Concrètement comment cela se manifeste-t-il dans la composition. Quelques exemples concrets. Ableton live: 20 % des outilles d’ableton live produisent 80 % des résultats. Pour composer mes titres, je me sers principalement des mêmes outils à savoir – Drum rack, même compresseur, Eq, gate et reverb. (80% des outils de live ne me servent pas) Sylenth : En observant tous les titres composés avec le synthétiseur, il en ressort que 20 % de la totalité des banques de sons sont utilisés dans 80 % des titres que j’ai composé. Composition: Je me suis aperçu que 80 % d’un titre était réalisé en 20 % du temps et que généralement les titres qui prennent trop de temps à être composés finissent à la poubelle.   LOI DE PARKINSON : principal enseignement de la loi de Parkinson: tout travail tend à se dilater pour occuper tout le temps qui lui imparti. C’est-à-dire si vous vous donnez un mois pour réaliser un travail qui peut être réalisé en une semaine, la réalisation du travail donné prendra effectivement un mois. Nous avons tous composé des titres sans une date butoir, qui même des années plus tard ne sont pas finis. À titre d’exemple, j’ai déjà composé plus de 100 titres qui ne sont pas finis et qui dorment sur mon disque dur. Notre temps n’est pas infini, et pour certaine personne le temps pour composer vient à manquer. Si vous vous donnez un timing bien précis avec une date de fin, cela vous obligera à vous focaliser uniquement sur votre objectif. J’ai récemment participé à un petit concours de remix d’un artiste connu avec une date butoir pour faire parvenir les remix, cela m’a permis de travailler dans l’urgence et finalement le manque de temps n’a pas eu d’impact sur le résultat final.   Conclusion: Si vous vous focalisez uniquement sur les 20 % qui produisent les 80 % des résultats, et en cumulant un timing bien précis vous obtiendrez un résultat bien meilleur. N’hésitez pas à mettre un commentaire ci-dessous si vous avez d’autres exemples.


inscription

– Inscrivez vous sur le blog et téléchargez le pack de samples

Comme vous le voyez en arrivant sur le Blog une fenêtre Pop up s’affiche pour télécharger le Pack de sample . Pour pouvoir télécharger le Pack il suffit de vous inscrire sur le blog en laissant votre adresse mail. Vous recevrez un premier mail qui valide votre inscription et un deuxième mail qui vous donnera le lien pour télécharger le Pack. Ne prenez pas peur  en voyant l’inscription en anglais,  je me sers d’Aweber un auto répondeur disponible uniquement en anglais. Votre adresse mail n’est ni échangée ni revendue, elle me servira seulement à vous envoyer les articles du blog. Naturellement, vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez. Petit extrait réalisé avec les sons du pack  


protegez vos oreilles

– Protégez vos oreilles

  La protection de vos oreilles est une chose importante, à ne surtout pas négliger autant pour les DJ’s que pour les compositeurs en home studio. Après plus de 15 ans dans la musique, je ne peux que constater les impacts négatifs sur mes oreilles. Concrètement comment cela manifeste sur le terrain. Grosse sensibilité quand je passe à côté d’un chantier de travaux en pleine rue, et obligation de porter un casque de protection même pour planter un clou entre autres. Pendant des années, j’ai composé au casque (Sennheiser hd 25 )pour ne pas déranger mes voisins et aussi pour avoir une écoute optimale. Résultat, il m’est arrivé à de nombreuses reprises d’être réveillé en pleine nuit à cause d’ acouphènes (sifflement aigu ).( je croyais que le bruit venait de l’extérieur alors que non) Ce jour là  j’ai pris conscience qu’il fallait vite trouver une solution. Quelles solutions apporter pour ne pas finir comme Frankie de Wilde (référence au film) ou pour ne plus avoir d’acouphènes. 1 – J’ai arrêté la composition au casque, maintenant je travaille uniquement avec mes enceintes de studio avec un volume faible. (mesuré à 60 db) Le mixage s’en trouve amélioré et pas besoin de monter le son. 2 – Utilisation de l’application Sonomètre sur Smartphone (qui permet de mesurer l’intensité du bruit jusqu’à 90 db  )très utile dans la voiture ou en club. 3 –Utilisation de bouchon d’oreille de type Pianissimo (prix 130 euros ) que j’utilise en soirée, l’avantage il filtre le son et l’abaisse de 15 db sans perte de qualité comme un bouchon d’oreille classique. Dans tous les cas pour ne pas abimer vos oreilles il est préférable de ne pas dépasser les 90 db et de faire des pauses régulièrement. N’hésitez à poster un commentaire ci dessous …


enceinte

– 4 Systèmes d’écoutes pour valider le mixage d’un titre.

Pour savoir si le mixage d’un titre est bon, vous devez multiplier les sources d’écoutes et ce n’est pas forcément la peine  d’aller dans un studio professionnel. 1- Enceintes de studio Bien évidemment, les enceintes de studio bien choisies comme mes Fostex, permettent de réaliser 80 % du mixage. Mais cela ne suffit pas à valider un projet. 2- Casque audio Je l’utilise rarement, mais il me permet d’entendre tous les petits détails. Une condition : avoir un casque de qualité car il faut faire attention à vos oreilles. (sujet d’un prochain article ) 3- L’autoradio de la voiture Une étape importante pour moi, ce qui me permet généralement d’affiner le mixage d’un titre. Je possède une Peugeot 207 avec autoradio USB, les enceintes sont d’origine, pas la peine d’avoir des enceintes Bose. Gros avantage j’entends tout de suite si le son est mal mixé (contrairement à mes Fostex) et si certains sons sont trop ou pas assez mis en avant. Faire une comparaison avec un titre de référence est idéale. 4- Smartphone L’avantage, aujourd’hui tout le monde ou presque en possède un. Je charge le titre sur la page gratuite de mon Soundcloud et je l’écoute  sans les écouteurs. Si vous n’avez pas la possibilité de passer par le net, chargez le titre dans votre téléphone. Même chose que pour la voiture, les petites enceintes du portable sont idéales pour valider notre projet . Attention les derniers modèles commencent à proposer des enceintes hautes définitions. Dans l’idéal sortir un super son avec des enceintes standard est le top.   Si vous avez d’autres techniques d’écoutes à faire partager, n’hésitez pas un mettre un commentaire ci- dessous.